Comment pratiquer le magnétisme angelique ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Un peu comme les matières qui nous entourent, l’être humain contient de l’énergie : chaque Homme véhicule donc de l’énergie. Pour que l’organisme humain fonctionne bien, il faut que cette dernière circule convenablement.

Il est donc possible d’utiliser cette énergie pour soulager l’être humain de certains maux et lui procurer un bien-être. Le procédé permettant cela est donc qualifié de magnétisme angélique et il existe des professionnels en la matière. Cependant, vous pouvez également le faire. Parcourez donc cet article pour savoir comment le pratiquer.

alt_a_changer

Apprenez les différentes terminologies

Avant de vous lancer dans la pratique du magnétisme angélique, maîtriser les termes du domaine est crucial. Il s’agit notamment des :

  • passes : longitudinales, transversales, petit courant, grand courant
  • Impositions : palmaire mobile, digitale, mains en opposition, digitale circulaire application, effleurage, friction.

Chacune de ces expressions a bien entendu un sens spécifique qu’il vous faudra apprendre pour bien pratiquer le magnétisme.

Détecter la maladie de votre patient

La première chose que vous aurez à faire sera d’identifier les maux ou affections de votre patient grâce à vos mains. Cette détection se fera en fonction de votre sensibilité. Si vous vous appliquez bien, vous pourrez ressentir directement les zones atteintes. En effet, vous serez en relation avec le corps de votre patient par l’intermédiaire de l’énergie. À cet effet, vous aurez à apprendre à le ressentir. Au début, vous aurez peut-être des sensations très légères voire imperceptibles. Ne paniquez pas, elles s’intensifieront avec la pratique.

Une astuce pour vous aider est de faire un test sur une personne ayant une douleur bien localisée et connaissant son mal. Pour commencer, placez vos deux mains à quelques centimètres de cette personne et déplacez-les très délicatement. Il est recommandé de toujours partir du haut vers le bas. L’une de vos mains sera certainement plus réceptive : la droite pour les droitiers et la gauche pour les gauchers. Vous ressentirez plus particulièrement la zone atteinte lorsque vous y serez : la sensation sera plus forte. Une fois cette localisation faite, restez statique sur cette zone afin de la reconnaître plus tard. La sensation de l’identification de cette zone peut varier d’un individu à un autre, mais généralement elle se traduit par :

  • du chaud pour les zones enflammées,
  • du froid ou sensation de vide pour un organe en hypofonctionnement,
  • des picotements pour un nerf enflammé.

Vous pourrez à la longue découvrir d’autres sensations qui vous seront propres.

Appliquez-vous

Pour votre pratique, il vous faudra suivre les quelques étapes qui suivent. Pour commencer, couchez la personne de façon confortable, sur un tapis posé au sol ou sur une couverture. Afin de la mettre en confiance, posez tendrement votre main sur elle avant de débuter la séance. Par des passes transversales, libérez votre patient des ondes négatives en croisant vos avant-bras, mains ouvertes. Décroisez ensuite vos membres à sept ou huit centimètres du corps en descendant de la tête vers les pieds (quelques secondes). Faites lever votre patient et posez vos mains au-dessus de sa tête à cinq centimètres de manière à réaliser un toit à double pente à environ (une minute). Descendez votre main réceptrice en l’appliquant quelques secondes chaque fois jusqu’à ce que celle-ci rejoigne l’autre main (deux minutes). Cette seconde main serait préalablement au bas de la colonne vertébrale.

Placez une nouvelle fois vos mains au-dessus de la tête de votre patient et faites les descendre en opposition jusqu’au bout des pieds. Votre main réceptrice devra être devant lui et l’autre derrière en faisant trois à quatre passes longitudinales (quelques secondes). Ces passes serviront aussi à répartir dans l’ensemble du corps (une minute).

En résumé, vous disposez dès à présent des informations pour pratiquer le magnétisme angélique.


Lisez aussi:

Comment agit un guérisseur ?

Comment se soigner avec l’énergie ?